Et revoilà PAPRIKA, nom de code 212

Photo Amaury Louvet

Photo Amaury Louvet

Le vendredi 23 janvier 2015, André N. observe un phoque veau-marin dans l’anse d’Yffiniac, en Baie de Saint-Brieuc. Les photographies prises par l’observateur montrent la présence d’une bague au niveau d’une patte arrière de l’animal. Une rapide enquête auprès du Réseau National Échouage permet alors de reconstituer partiellement son parcours.

En 2013, un jeune phoque veau-marin, en difficulté sur une plage du département des Côtes d’Armor, est conduit dans le centre de soin du CHENE.

Le 15 octobre 2013, après avoir repris un poids acceptable, l’animal est relâché en Baie du Mont Saint-Michel non sans avoir été, au préalable, « équipé » d’une bague portant le numéro 212. Ce genre de marque permet de suivre les animaux recueillis par le CHENE et d’évaluer l’efficacité des soins prodigués.

Le phoque veau marin "Paprika", avec sa bague nº212 à la patte.

Le phoque veau marin “Paprika”, avec sa bague nº212 à la patte.

Tout porte à penser que pour le phoque veau-marin n° 212, affectueusement surnommé Paprika par ses soigneurs, le retour à la vie sauvage se soit particulièrement bien passé puisque nous le retrouvons en grande forme, presque deux ans plus tard, dans l’anse d’Yffiniac.

Merci à Anthony Sturbois de la Réserve naturelle de la Baie de Saint-Brieuc, à André Navière et à Damien Le Guillou pour ces informations.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.